Tarif du gaz

S’abonner au gaz n’est plus si facile depuis la libéralisation des tarifs de 2007. Comment s’y retrouver parmi toutes les offres présentes sur le marché, en constante évolution ? Le tarif des contrats de gaz est influencé par plusieurs facteurs : le fournisseur, la méthode de calcul du TRV, le type de gaz et la formule d’abonnement. Cet article va vous éclairer sur le tarif de contrat de gaz 2019.

tarif, contrat, gaz,  eni, prix, bouteille, butane, propane, énergie, fossile, naturel, vert,

Quels sont les opérateurs sur le marché du gaz en 2019 ?

Depuis l’ouverture à la concurrence en 2007, une quinzaine de sociétés peuvent dorénavant fournir du gaz en France.

Les fournisseurs de gaz naturel fossile

De nombreuses sociétés sont présentes sur le marché. On peut citer notamment :

  • Engie, apparue en 2008, sous le nom de GDF-Suez, après la fusion du fournisseur historique, Gaz de France avec Suez, groupe industriel franco-belge
  • Direct Energie, apparue sur le marché du gaz en 2009
  • Total Spring, fournisseur belge crée en 2003 sous le nom de Lampiris
  • EDF, le fournisseur historique français d’électricité, propose également des contrats gaz.

Les fournisseurs de gaz vert

On retrouve, dans cette catégorie, des sociétés relativement récentes sur le marché des contrats de gaz. Ce sont, par exemple :

  • Direct Energie et Engie proposent des abonnements avec 10 % de gaz vert
  • Ilek, une plateforme collaborative rattachée au service Enedis, qui propose du gaz obtenu par méthanisation, à des prix généralement plus bas que ceux du marché. Le contrat gaz Ilek permet à l’utilisateur de choisir son producteur, lequel s’engage à fournir au distributeur la quantité de gaz verts consommée : c’est le principe des certificats d’origine
  • ekWateur propose du gaz 100 % issu de la décomposition des produits agricoles. Ce gaz vert étant plus cher, la société suggère en alternative une formule avec du gaz naturel incluant 5 % de gaz vert

Les fournisseurs de gaz naturel avec compensation carbone

Certains acteurs du marché du gaz fossile luttent contre le gaspillage énergétique en s’engageant sur des programmes de compensation carbone. Afin de compenser les émissions de CO², le fournisseur finance des projets qui en évitent les émissions. C’est le cas, par exemple du contrat de gaz Eni Astucio Planète. Eni finance notamment des projets de captation de méthane en Thaïlande, de modernisation de fourneaux à charbon au Ghana ou de valorisation de déchets en Turquie.

Les fournisseurs de gaz butane et de propane

Les plus connus sont Antargaz, Butagaz, Primagaz et les marques de supermarché. Ils fournissent du gaz en bouteille ou en citerne. Il n’y a pas de prix par contrats pour les bouteilles de gaz. Celles-ci sont consignées et le distributeur s’engage à rembourser le prix de la bouteille vide en signant un accord avec le client.

Comment sont calculés les tarifs du gaz ?

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie, les tarifs du gaz sont fixés par le gouvernement, qui s’appuie sur les recommandations de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Les coûts du kWh comprennent :

  • L’approvisionnement en énergie proprement dite, produite par les producteurs de gaz
  • L’acheminement du gaz et sa distribution. Il faut le transporter, le stocker et le distribuer
  • Les taxes et contributions : TVA, au taux réduit sur l’abonnement et au taux plein sur la consommation, Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) et Taxe Intérieure sur les Consommations de Gaz Nature (TICGN). La TVA à taux réduit s’applique sur la CTA et la TVA à taux plein sur la TICG
  • Les frais de gestion.

Le prix du gaz réglementé

Le calcul du tarif réglementé du gaz, appliqué par le fournisseur historique Engie, fait appel à des formules incluant de nombreux paramètres, dont celui du prix du pétrole brut. En effet, le gaz étant en concurrence avec d’autres énergies, comme le fioul, il est important que son prix soit en adéquation avec les prix du marché.

Chaque année, une demande d’évolution des tarifs est faite auprès des pouvoirs publics. Celle-ci est soumise à l’étude de la Commission de Régulation, organisme autonome qui surveille les prix du gaz et de l’électricité. Son avis n’est toutefois que consultatif et le ministère des Finances tranche en dernier ressort. La nouvelle formule de calcul prend effet au premier juillet de chaque année et s’applique mensuellement. C’est le Tarif Réglementé en Vigueur (TRV).

Cependant, si le prix du gaz naturel subit une augmentation hors normes, le gouvernement a la possibilité de s’opposer par décret à l’application automatique de la formule.

Le prix du gaz sur le marché libre

Les sociétés alternatives de fourniture de gaz calculent leurs tarifs librement et tiennent compte du TRV. Elles proposent généralement des prix inférieurs, en jouant sur leurs sources d’approvisionnement et leurs frais de gestion. Elles peuvent en effet offrir ces conditions tarifaires intéressantes grâce à des contrats diversifiés : prix fixe, prix indexé, tarif révisable à la baisse.

Quelles sont les formules tarifaires disponibles pour s’abonner au gaz ?

Chaque fournisseur propose plusieurs formules de contrat.

Tarifs contrat gaz des sociétés historiques

Cela concerne Engie et les Entreprises Locales de Distribution (ELD). Elles doivent fournir le gaz au Tarif Réglementé en Vigueur et ont également la possibilité de proposer des offres alternatives, comme Adjust 3 ans ou Mon Gaz Vert chez Engie.

Tarifs contrat gaz des sociétés concurrentes

Pour ceux qui souhaiteraient trouver un contrat de gaz pas cher, il existe plusieurs solutions. Il faut choisir en fonction de ses besoins en gaz et des différentes offres :

  • Offres à prix fixes. Le prix HT du kWh est bloqué pendant une période déterminée, deux à trois ans selon les fournisseurs. Une formule qui permet de maîtriser son budget, mais qui ne bénéficie pas des baisses qui peuvent éventuellement survenir en cours de contrat
  • Offres à prix fixe avec clause de révision à la baisse, en fonction de l’évolution du tarif réglementé. Le calcul se fait à la date anniversaire du contrat et la réduction est limitée à 7 %
  • Offre à prix indexé. Le tarif du contrat gaz est moins cher que celui du TRV, et pour que cela perdure, il est indexé sur son évolution. Le prix subit donc les hausses et répercute les baisses, pour que le pourcentage de réduction reste le même.

Les fournisseurs de gaz rivalisent d’imagination pour proposer des tarifs de contrats gaz originaux, adaptés à des profils de consommateurs bien précis (appartement, maison). C’est le cas, par exemple, des offres Internet, où le client doit tout gérer en ligne, mais bénéficie de prix plus attractifs. Il ne faut pas oublier non plus qu’il est souvent possible de bénéficier d’une offre duo, chez les sociétés qui vendent aussi de l’électricité et profiter ainsi d’une baisse des frais de gestion. Les contrats de gaz, depuis la loi Chatel, sont reconductibles tacitement mais vous pouvez vous désengager à tout moment et pas seulement lorsque vous déménagez. Alors comparez les offres et souscrivez chez le plus mieux offrant.

La recherche du meilleur tarif de contrat gaz demande du temps, mais les économies réalisées peuvent en valoir la peine. Il est toujours possible de changer à nouveau de fournisseur ou d’offre.